Il y a un an, je commençais à penser à courir mon premier semi-marathon. 6 mois plus tard, je terminais mon premier semi-marathon : le semi-marathon de Bordeaux. Une très belle course nocturne, ça change et ça apporte un côté magique au challenge (voir mon compte rendu ici).marathon de Bordeaux, semi marathon de Bordeaux, running bordeaux, blog sport bordeaux, blog running bordeaux, blog lifestyle bordeaux, blogueuse bordeaux, les gourmandises d elo

Cette année, je repars pour le semi-marathon de Bordeaux ! Je re-signe encore plus déterminée à exploser mon chrono précédent. J’ai appris de mes erreurs et je compte bien tirer parti de ma première expérience pour passer cette course dans de bonnes conditions.

Cette année, je serai plus rigoureuse dans mes entraînements et je ne me trouverai plus de prétextes pour ne pas aller courir. Je me tiendrai aussi mieux à mes séances de fractionné, indispensables pour préparer la course et atteindre mon objectif temps dans des conditions optimales.

Cette année, je musclerai aussi plus mon corps. Ma plus grosse erreur l’année dernière, me préparer uniquement avec des séances de running et zapper complètement le travail de renforcement musculaire. Pour cela, j’ai opté pour des entraînements croisés running / natation, je pense que mon dos me dira merci. En ce moment, je cours deux fois par semaine (je préserve encore mon dos et j’y vais progressivement), je nage une heure par semaine et je fais du renforcement musculaire un jour sur deux.

A cela j’ajoute un peu de yoga pour le gainage mais aussi pour la souplesse et pour étirer les muscles. Cette pratique me fait beaucoup de bien et m’apaise après des journées bien chargées. Pour ne pas me faire mal, je suis les conseils avisés d’Alice, prof de yoga sur Bordeaux. Si la pratique vous intéresse, je vous invite à la contacter via son site Internet, ses cours sont juste top !

marathon-de-bordeaux-semi-marathon-de-bordeaux-running-bordeaux-blog-sport-bordeaux-blog-running-bordeaux-blog-lifestyle-bordeaux-blogueuse-bordeaux-les-gourmandises-d-elo

Mes conseils pour bien se lancer dans l’aventure semi-marathon

Si toi aussi tu souhaites te lancer dans l’aventure semi-marathon de Bordeaux ou autre voici les quelques conseils que je peux déjà te donner (un article plus détaillé sur ce point sera publié d’ici quelques semaines) :

  • Ne jamais courir avec des chaussures neuves. Il est primordial de bien faire sa chaussure et de la tester sur des sorties longues avant la course. Pour le choix de la pair, l’idéal est de se faire conseiller par un professionnel. En effet, le choix de la chaussure prend en compte différents critères tels que le poids, la taille, la fréquence des entraînements, le type de sol, les distances parcourues.
  • Comme pour les chaussures, on ne cours avec rien de neuf. Ni la brassière, ni le short, ni le t-shirt, ni même les genouillères. Il est fortement conseillé de choisir sa tenue un mois à l’avance pour s’entraîner avec et repérer la façon dont réagit le corps au contact du tissu sur de longues distances. Une amie a couru avec une nouvelle genouillère pendant le marathon de Bordeaux (14 km en relais) et en a beaucoup souffert. Conclusion : on teste et on re-teste sa tenue avant le jour-J.
  • On s’entraîne régulièrement. Le conseil est d’autant plus important si on a un objectif temps. La régularité est la clé. Il ne s’agit pas de courir chaque semaine les 21 km du semi-marathon mais de respecter un plan d’entraînement qui allongera peu à peu les sorties. Avant le semi-marathon de Bordeaux, je n’avais jamais couru 21 km mais 18 km lors de ma préparation. L’idéal étant de courir trois fois par semaine (deux au minimum) pour avoir une séance de fractionné, une sortie longue et une sortie plaisir (qui peut être une sortie « bonus » quelques fois en fonction des agendas).
  • On ne mise pas tout sur le running et on prépare son corps ! Je suis bien placée pour en parler. J’ai laissé de côté tout renforcement musculaire lors de ma préparation et mon dos n’a pas tenu. Il m’a lâché au kilomètre 19. J’ai, par la suite, eu de fortes douleurs dans le dos pendant plusieurs semaines. Alors on gaine, on renforce, on nage, bref on prépare le corps à affronter les 21 km.
  • On fait attention à soi. Dans toute préparation il est important de penser à soi et de se faire plaisir. Il est important de bien dormir pour récupérer et de bien s’hydrater aussi. On mange bien et on évite l’alcool. On s’écoute pour prévenir les blessures et on prend du temps pour soi. Pourquoi pas se payer un massage ou un spa pour bien se ressourcer. En bref, on adopte un mode de vie sain pour être d’attaque le jour de la course.
  • Dernier conseil et pas des moindres, on profite de tous les moments. Que ce soit pendant la préparation ou pendant la course, tout passe à une allure folle. Alors on profite à fond de tous ces moments, de ces victoires et de cette belle notion de dépassement de soi !

Ma belle médaille <3