« L’amour, ça fait pleurer, 
Comme quoi l’existence 
Ça vous donne toutes les chances 
Pour les reprendre après… »

Edith Piaf – Milord

Au moment où j’écris ces quelques lignes, je ne sais pas si je mettrai une heure, un jour, un mois ou an à terminer cet adieu. Le pire adieu que je n’ai jamais eu à faire, une douleur beaucoup trop présente dans ma vie. A l’instant T, j’ai l’impression que cette blessure ne cicatrisera jamais. Il y a un mois et demi tout pile, j’ai perdu mon bébé chat, mon Kahl, mon Kahlou (que je vous présentais d’ailleurs sur le blog avec tellement de bonheur et d’amour il y a presque un an). Un accident, un foutu accident, cette putain de route. En un instant mon bébé chat, mon amour de chat a quitté notre vie sans que nous y soyons préparés. Et il a laissé un vide tellement grand que c’est une horreur pour moi de rentrer chaque soir sachant qu’il ne sera pas là pour m’accueillir et courir vers moi comme il le faisait avant. Alors pour aller mieux et essayer d’aller de l’avant j’avais besoin de mettre des mots sur mes sentiments comme pour lui rendre hommage, lui dire une dernière fois à quel point je l’aime et à quel point il me manque.

La mort d’un compagnon ce n’est jamais facile à vivre. Je l’avais vécu une fois déjà pour le chien que nous avions quand j’étais plus jeune mais ce n’était pas pareil. Filou nous a quitté à 10 ans des suites d’une maladie. Kahl, lui, nous a été arraché un dimanche au petit matin par un chauffard, une personne qui ne s’est même pas arrêtée, le laissant au milieu de la route. Comment vous expliquer ce que l’on ressent un dimanche matin lorsque l’on est tiré de son sommeil par les hurlements de son mari qui vient de retrouver notre meilleur ami sans vie au milieu de la route … le sang se glace, on comprend ce qui vient de se passer mais on ne veut pas y croire jusqu’au moment où la réalité prend le dessus et que la réponse « oui il est mort » tombe. Cette réponse, elle est tombée comme une sentence. Un coup de massue qui étourdie, fait tourner la tête et vous plonge dans le plus profond désarroi. Comment était-il possible que notre bébé chat qui n’allait jamais sur cette putain de route nous ai quitté alors qu’il n’avait qu’un an ? Qu’avions-nous fait pour mériter une telle peine, une telle punition de la vie ? Ce sont des questions que je me pose encore aujourd’hui et que je me poserai toujours.

Et puis au delà de la peine, la culpabilité. Pourquoi l’avons nous laissé dehors alors qu’il ne passait pas de nuits dehors ? Mais qu’est-ce qui nous a pris cette nuit d’aller nous coucher alors que bébé chat n’était pas rentré ? Certes nous l’avons cherché jusque tard dans la nuit mais jamais au grand jamais je n’aurais du aller me coucher sans mon amour. Aujourd’hui encore cette culpabilité me ronge. Pour moi, j’ai poussé mon bébé à la mort …

Je fais parti des personnes qui prennent un chat pour lui maintenir une belle vie, une bonne santé, de la sécurité et le bonheur le plus pur. Parce qu’un chat vous donne un amour inconditionnel, il dépend de vous. Mon si précieux Kahl était le chat le plus parfait de la terre. Il jouait, il aimait sa sœur Lily (qui nous aide tellement à aller mieux), il était la joie de vivre incarnée et il nous a quitté.

Jamais je ne l’oublierai, il sera toujours dans mon cœur et ma peine s’apaise parfois lorsque je me dis que désormais il m’accompagne et marche à mes côtés même si je ne peux pas le voir. Je suis certaine que nos âmes se recroiseront un jour et je l’espère pour plus longtemps que les quelques mois de bonheur que nous avons eu avec lui.

C’est donc en pleure et le cœur lourd que je tiens à lui dire à lui, mon Kahlou, mon amour de chat, tout l’amour que j’ai pour lui.

C’est avec l’amour le plus pur mon cher Kahl, Lord Kahl comme je t’appelais, que je te remercie pour tout l’amour que tu nous a donné. Tu as embellis nos vies d’une façon inimaginable et la joie de te retrouver, avec Lily chaque soir était immense. Tu nous a fait rire, tu nous as mis en colère parfois, tu nous a volé notre nourriture, tu as joué avec nous, tu nous as câliné mais surtout tu nous as aimé ! J’espère que nous avons pu te rendre aussi heureux que tu as pu le faire pour nous et je suis navrée de ne pas avoir mieux su te protéger.

Mon Kahl, tu me manques un peu plus chaque jour. Parfois je souhaiterais pouvoir te rejoindre là où tu te trouves. J’espère que tu seras toujours auprès de nous. Une chose est certaine c’est que personne ne te remplacera et que je te porterai à jamais dans mon cœur. Pas un seul jour ne passe sans que je pense à toi mon cœur.  Tu es aujourd’hui mon ange, mon étoile, tu me manques horriblement.

Pour toujours et à jamais.

A toi Kahl, le plus beau, le plus gentil, le plus parfait des compagnons.

Je remercie la vie de t’avoir mis sur notre route. Sois assuré que dans cette vie ou dans une autre nous nous retrouverons. L’amour ne s’arrête pas à un départ. C’est un au revoir et non pas un adieu au final.

Merci pour tout mon petit chouchou.

Je t’aimerais toujours.

kahl-chat-bebe-chat-blogueuse-bordeaux-blog-lifestyle-bordeaux-les-gourmandises-d-elo