Disneyland Paris vient de signer avec ses partenaires sociaux un nouvel accord en faveur de la parité entre les femmes et les hommes. L’entreprise reconduit et renforce ainsi plusieurs dispositifs qui, depuis le 1er accord signé en 2004, ont démontré leur efficacité en matière de recrutement et promotion, d’équilibre des rémunérations ou d’accès à la formation.

Une démarche de progrès continu :

Ce nouvel accord centré sur 6 grands thèmes se caractérise par deux mesures fortes portant sur les rémunérations et sur la conciliation entre activité professionnelle et vie personnelle ou familiale : une enveloppe budgétaire dédiée à l’équilibrage des salaires entre les femmes et les hommes, la prise en charge des cotisations retraites, pour les salariés en congé parental à temps partiel, jusqu’aux 18 mois de l’enfant.

D’autres mesures viennent compléter les dispositifs déjà mis en place dans les accords précédents comme : la possibilité de bénéficier de 3 jours d’absences autorisées rémunérées pour les salariés engagés dans un processus d’adoption, le renforcement des mesures d’information et d’accompagnement des salariés qui peuvent parfois se trouver démunis en cas de maladie grave d’un enfant ou d’un conjoint.

Après 3 accords, un bilan globalement positif  :

Les femmes représentent aujourd’hui près de la moitié des effectifs de l’entreprise (48% de l’effectif contre 47,7% au niveau national). Le nombre de recrutement féminin est lui bien plus élevé, tout comme l’accès aux promotions (51% contre 39,8%). Ces indicateurs sont en progression et supérieurs aux moyennes nationales. Cependant l’entreprise reste mobilisée sur des domaines d’amélioration comme l’équilibrage des rémunérations, la représentation au niveau des cadres dirigeants ou dans des secteurs à prédominance masculine (services techniques, sécurité, pompiers). « La lutte contre toutes les discriminations est une des valeurs fondatrices de notre entreprise. Notre action en faveur de la mixité professionnelle porte ses fruits comme l’attestent les principaux indicateurs de suivi mis en place. Pour autant, en matière de progrès social, nous ne cesserons jamais de nous remettre en question pour nous améliorer et faire évoluer les comportements et les mentalités » affirme Daniel Dreux, Vice-Président des Ressources Humaines de Disneyland Paris.

Cette nouvelle étape de l’engagement de Disneyland Paris fait écho à l’adoption par l’Assemblée Nationale et le Sénat d’une nouvelle loi en faveur de la parité entre les femmes et les hommes. Adoptée en septembre 2013, cette loi prévoit notamment une réforme du congé parental pour inciter les pères à en profiter plus souvent, le renforcement de la lutte contre les stéréotypes sexistes dans l’audiovisuel de même que le renforcement des sanctions pour les entreprises ne respectant pas la loi concernant l’égalité professionnelle.